La marche rapide, une affaire de santé

Au moins une fois dans notre vie, chacun d’entre nous a fait l’expérience des bienfaits d’une marche rapide sur sa propre peau. Une sensation de fatigue, c’est vrai, mais en peu de temps elle laisse place à un réel sentiment de bien-être. Pour tous ceux qui sont habitués à passer tant d’heures à l’ordinateur chaque jour, à la fois pour travailler et pour trouver la meilleure liste avec tous les casinos en ligne, faire un peu d’exercice est certainement important.

Vous aimez marcher et quand vous le faites avec vos amis, vous êtes toujours le premier à « franchir la ligne d’arrivée » ? Les autres ont-ils du mal à vous suivre parce que vous allez très vite ? Ne vous inquiétez pas, le dopage n’a rien à voir avec cela. Au contraire, cette caractéristique qui est la vôtre, à long terme, deviendra une véritable force qui se reflétera dans votre espérance de vie. Oui, car les personnes qui marchent vite peuvent avoir une espérance de vie beaucoup plus longue que celles qui marchent plutôt lentement. Attention, le poids n’affecte en rien cette recherche.

Les recherches des IRSC : une marche rapide pour vivre plus longtemps
La nouvelle a été diffusée dans le cadre d’une étude réalisée par un groupe de chercheurs travaillant à l’Institut national de recherche sur la santé du Centre de recherche biomédical. L’enquête en question s’est basée sur près de 475 000 données concernant des personnes dont l’âge moyen est de 52 ans. On a compris que les femmes qui ont l’habitude de marcher avec une démarche rapide ont une espérance de vie de 86,7 à 87,8 ans. Chez les hommes, en revanche, ce chiffre varie de 85,2 à 86,8 ans. En revanche, l’espérance de vie est réduite à 72,4 ans pour les femmes à la démarche plutôt lente et à 64,8 ans pour les hommes à la démarche lente. Ce sont des résultats, il est bon de le souligner, qui sont valables même si les personnes en question sont en surpoids, même grave, ou souffrent d’un état d’obésité.

Marcher à l’extérieur est la solution idéale.


Ce qui a été révélé par cette recherche est un excellent indice pour comprendre comment la forme physique peut fournir une représentation très intéressante de l’espérance de vie par rapport à l’indice de masse corporelle. En outre, le fait que la marche à un rythme rapide compte autant pourrait être un stimulant correct pour de nombreuses personnes qui font peu d’exercice pour intégrer quelques heures de marche à un bon rythme dans leur vie quotidienne. Maintenant que la saison estivale approche, c’est d’ailleurs un choix parfait, car la marche augmente également le taux de sérotonine, ce qui permet de surmonter progressivement la dépression et la fatigue. L’étude a notamment mis en évidence le fait que marcher à l’extérieur est très bon pour l’esprit afin d’accroître la conscience de soi, en évitant de passer trop de temps devant l’ordinateur ou d’autres appareils mobiles qui dominent déjà la vie quotidienne de manière impressionnante.